#climat –” DANEMARK — Douze glaçons géants pour symboliser le changement climatique “…

29 Oct

 

En plein cœur de Copenhague, une sculpture composée de douze glaçons vise à attirer l’attention sur les risques liés au changement climatique.
Les douze glaçons sur la place de la mairie à Copenhague, le 26 octobre 2014 - Olafureliasson.net Les douze glaçons sur la place de la mairie à Copenhague, le 26 octobre 2014 – Olafureliasson.net
Depuis le 26 octobre, douze gros blocs de glace sont posés sur la place devant la mairie de Copenhague, raconte le journal danois Politiken. Ils sont positionnés en forme de cadran de montre et pèsent environ 100 tonnes. L’œuvre, baptisée Ice Watch, a été créée par l’artiste danois Olafur Eliasson.

Les énormes glaçons, récupérés dans un fjord du Groenland et transportés dans des conteneurs réfrigérés, sont réunis à Copenhague en même temps que le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat de l’ONU qui travaille sur les conséquences du changement climatique. L’objectif d’Ice Watch, c’est d’opposer à la multitude de rapports d’experts une représentation très concrète du changement climatique : la glace qui fond sous nos yeux.

“L’expérience que l’on fait quand on se met devant la glace sur la place de la mairie est vraiment capitale. Et puis la glace fait des bruits. C’est une expérience inédite d’entendre ses craquements. C’est important”, explique Olafur Eliasson.

2810glacon2.jpg

CONTEXTE — Changement climatique : de tout petits pas

This Changes Everything: Capitalism vs The Climate (Cela change tout : le capitalisme contre le climat), le livre de Naomi Klein, est sorti dans les librairies anglo-saxonnes le 16 septembre, quelques jours avant la marche du climat qui a réuni quelque 300 000 personnes dans les rues de New York le 21 septembre, et avant le sommet de l’ONU consacré à ce sujet des 23 et 24 septembre. Pour le moment, nous ne sommes pas parvenus à endiguer nos émissions de CO2. Elles ont atteint 35,1 milliards de tonnes en 2013, soit presque un tiers de plus qu’il y a dix ans, note The Wall Street Journal, pour lequel cette nouvelle réunion s’annonçait vaine. Certes, ce sommet a finalement été “très rhétorique mais pauvre en avancées concrètes”, constate le Los Angeles Times, mais il a tout de même débouché sur quelque chose : un accord sur la déforestation, signé par 27 Etats, plusieurs entreprises majeures et diverses ONG.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: